Historique

 

 

Historique
Matériel
Technique
Observatoire
Images CCD
LiensAccueil


 

 

 

 


J'ai commencé l'astronomie vers l'âge de 10 ans avec une lunette de 60 mm.

Puis après un passage par un club d'astronomie Lyonnais, où j'ai beaucoup appris , mais malheureusement peu observé, j'ai eu une phase d'une dizaine d'années où l'astronomie s'est un peu "éclipsée" de ma vie pour des raisons professionnelles et familiales.

 

 

A l'âge de 30 ans, après m'être installé en Savoie, et avoir un terrain approprié, je me suis offert un C8.

J' ai pu enfin, mettre l'oeil à l'oculaire et observer .

2 difficultés se sont présentées :

 La 1ère a été de pointer les objets que je voulais observer. Trouver une galaxie dans un ciel remplit de lumière parasite, des villes et des maisons environnantes n'est pas une chose facile.

La deuxième a été d'identifier les objets vus en photo dans les bouquins d'astronomie. L'oeil à l'oculaire, j'ai souvent été déçu par ce que je voyais ! Et à part les quelques objets célèbres, il faut bien avoir la foi pour identifier des galaxies, ou des nébuleuses planétaires !

Pour résoudre le problème du pointage, j'ai rajouté des cercles digitaux sur mon C8. Cela a été la révolution ! Moins de perte de temps à chercher, et plus de temps à observer !

Et malgré, le fait d'être sûr d'avoir l'objet dans l'oculaire, il arrive souvent qu' il reste invisible à l'oeil !!

Pour essayer de voir en" réel" les images des livres, j'ai décidé de me lancer dans la CCD.

Mais l'inconvénient majeur de la CCD, c'est le prix des caméras ! l'astronomie est une passion qui revient chère en matériel, mais avec la CCD s'est "astronomique", les prix s'envolent !!

Pour débuter, après avoir lu un article dans Astronomie Magazine sur des amateurs qui pratiquent l'astronomie avec une WebCam, j'ai décidé d'essayer cette technique.

La WebCam

 J'ai acheté une QuickCam VC pour environ 500 frs, que j'ai aussitôt adapté pour l'Astro en suivant les conseils de l'excellent site Astrocam. Il a fallu également investir dans un ordinateur portable, acheté d'occasion.

L'inconvénient des QuickCam est que l'on se limite à la lune, et aux planètes principales. On ne peut pas faire de longue pose (à part sur d'ancien modèle N&B, que l'on ne trouve plus dans le commerce).

L'avantage, c'est que c'est une excellente école pour s'initier à la CCD, et découvrir les difficultés que l'on peut rencontrer par la suite.

Finalement, j'ai réussi à faire quelques images de Jupiter, Saturne, et de la lune. ces images sont de piètres qualités par rapport à ce qu'on peut trouver sur Internet réalisé par des spécialistes du genre !

Mais c'était déjà mieux que ce que j'avais fait jusqu'à présent  en photographie argentique !

Pour aller photographier le ciel profond, il fallait passer à la CCD.

La CCD

Pour parfaire mon initiation, j'ai lu plusieurs fois le seul livre en français, à ma connaissance, sur le sujet : "Le guide pratique de l'astronomie CCD" de P. Martinez et A. Klotz. Et je me suis acheté le logiciel Prism V4. C'est un logiciel qui permet de piloter des caméras, mais il a l'avantage d'avoir une aide en ligne en français, avec des exemples de traitement d'image, ce qui permet de se familiariser avec cette technique !

Finalement, j'ai franchi le pas en juillet 2000. après avoir lu l'excellent dossier comparatif "Guide complet pour choisir sa caméra CCD" réalisé par Denis Bergeron, et avoir étudié les différentes offres du marché !

J'ai opté pour une caméra MX916 de Starlight Xpress, fabricant Anglais, qui est à mon avis le meilleur rapport Qualité/prix. Et pour économiser encore quelques milliers de francs, je l'ai acheté en Angleterre . (penser à leur demander une prise française pour le 220 V)

Par la suite j'ai remplacé cette MX916 par une SXV-H9 au capteur plus grand, et je suis passé à l'imagerie couleur en ajoutant une roue à filtres et des filtres astronomik. (voir page matériel)

Côté optique, j'ai rajoutée une lunette à mon C8 pour faire de l'autoguidage et ainsi augmenter les temps de pose.

Puis en 2006 , j'ai remplacé le C8 par une lunette apochromatique TEC 140.